Syndicat de gestion des gorges de l'Ardèche

Ce lundi 5 mai 2014 a eu lieu en mairie de Vallon-Pont-d’Arc la réunion d’installation du comité syndical du Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche.

Pierre Peschier, maire de Vallon-Pont-d’Arc, a accueilli les délégués des 16 communes du SGGA, parmi lesquels de nombreux « nouveaux », ainsi que Laurent Ughetto, conseiller général de l’Ardèche, et Edouard Chaulet conseiller général du Gard. Il a souhaité rendre hommage à Paul Lavie, président historique de ce Syndicat depuis 1996. Ce dernier, avant de passer le relais au doyen d’âge pour organiser l’élection du nouveau Président, a présenté avec passion et émotion son engagement pour les Gorges, le travail accompli depuis ces nombreuses années avec les élus et les salariés du SGGA. Il a été chaleureusement remercié pour son investissement par l’assistance.

C’est ensuite à l’unanimité que Christine Malfoy, jeune maire de Saint Martin d’Ardèche, a été élue présidente du Syndicat. Vice Présidente en charge de l’Education durant le précédent mandat elle a fait part de sa motivation pour reprendre le flambeau et continuer à œuvrer dans un objectif d’équilibre entre protection de l’environnement et activités économiques dans les Gorges de l’Ardèche, en portant haut et fort la parole du Syndicat, en soutenant et renforçant les actions engagées : gestion de la Réserve Naturelle Nationale, Natura 2000, éducation à l’environnement, Opération Grand Site du Pont d’Arc, …

Puis le Bureau a été constitué :

1er vice président délégué aux finances : Pascal Bonnetain (Labastide de Virac)

2e vice président délégué aux patrimoines naturels et culturels : Didier Boulle (Saint-Remèze)

3e vice président délégué au site classé du Pont d’Arc : Pierre Peschier (Vallon Pont d’Arc)

4e Vice Président délégué à l’éducation aux patrimoines : Rémi Perrolet (Aiguèze)

5e Vice Présidente déléguée aux travaux et bivouacs : Fabienne Grivelet Gin (Salavas)

6e Vice Président délégué à l’animation territoriale : André Vermorel (Bidon)

7e Vice Président délégué à la gestion du personnel Jean-Luc Martin (Saint Marcel d’Ardèche)

8e Vice Président délégué à l’Opération Grand Site du Pont d’Arc et au grand projet de la Caverne du Pont d’Arc : Laurent Ughetto (Conseiller Général de l’Ardèche)

9e Vice Président délégué aux relations avec le Conseil Général du Gard : Edouard Chaulet (Conseiller Général du Gard)

Conseiller Général de l’Ardèche membre du Bureau : Pascal Terrasse

Après les élections, plusieurs délibérations classiques de début de mandat ont été prises à l’unanimité puis la directrice du SGGA a présenté aux nouveaux élus les différentes missions, le territoire des Gorges de l’Ardèche et l’équipe du SGGA. La soirée s’est terminée par un apéritif convivial offert par la Mairie de Vallon-Pont d’Arc.

Après avoir été précurseur en recrutant une directrice en 2009, le SGGA devient donc champion de la parité en étant le seul syndicat mixte ardéchois doté d’un duo Directrice – Présidente !

bureau-sgga-2014

Le premier comité de pilotage co-présidé par Laurent Ughetto en tant que représentant de l’Espace Naturel Sensible du Département et Paul Lavie Président du site Natura 2000 Sud Ardèche et Dent de Rez s’est déroulé à Salavas le 02 octobre dernier. Les partenaires rassemblés au sein du comité de pilotage suivront annuellement la mise en œuvre des 2 programmes dans la même instance afin de simplifier les procédures, d’avoir une vision d’ensemble et mutualiser les moyens. Ces deux programmes de préservation de la biodiversité sont en cours depuis de nombreuses années ; l’enjeu est aujourd’hui d’améliorer encore la cohérence des actions et d’articuler au mieux les financements mobilisables.

Les actions se verront renforcées sur le site des gorges de l’Ardèche grâce à ce rapprochement et à la rédaction d’un document unique de gestion (DOCUG) qui sera le document de référence tant sur les enjeux environnementaux que socio-économiques.

Lors de la réunion, les diagnostics écologiques et socio-économiques ont été validés par les participants. Plus d’une trentaine de personnes représentant des propriétaires, des associations de protection de la nature, de l’agriculture, des fédérations de chasse… étaient présentes. Charlotte Meunier, animatrice du site Natura 2000 au Syndicat de gestion des gorges de l’Ardèche, assure la rédaction du document. Ce sont maintenant les fiches actions qui doivent être finalisées avant la validation finale du document unique de gestion.

En parallèle de la rédaction du document unique de gestion, les nombreuses actions se poursuivent sur le site Natura 2000 : le suivi et la surveillance des deux couples d’aigle de Bonelli réalisé par l’équipe du SGGA et celle de la LPO se sont bien déroulés cette année, deux aiglons ont pris leur envol dans les gorges. La jeune femelle trouvée morte au printemps était à la recherche d’un territoire, l’autopsie confirme sa mort liée à un tir au plomb. Des procédures juridiques sont en cours concernant cette espèce protégée au niveau national et européen.

L’arrivée d’un deuxième couple de vautour percnoptère sur le site Natura 2000 confirme l’efficacité des mesures prises en faveur de cette espèce depuis plus de 10 ans. Par contre le suivi des colonies de chauves-souris a témoigné d’une très mauvaise année pour ces espèces qui ont souffert du printemps très pluvieux. Quasiment aucun jeune n’a été observé ce qui fragilise grandement les populations. Les femelles mettent bas un seul petit par an. Cette année sera donc blanche pour la descendance des chauves-souris des Gorges.

Aigle de Bonelli

L’aigle de Bonelli, espèce emblématique des gorges de l’Ardèche, se reproduit sur le territoire de la réserve naturelle depuis de nombreuses années. En 2013, un des deux couples présent dans les gorges a réussi à mener à terme sa reproduction avec deux jeunes à l’envol. Cette espèce rarissime en France, avec seulement 30 couples connus, fait l’objet de toutes les attentions de la part des scientifiques, naturalistes et personnels du SGGA. À tel point, que comme pour d’autres espèces emblématiques (vautour percnoptère, loutre, chauves-souris, libellules…) l’aigle de Bonelli fait l’objet d’un Plan national d’actions en sa faveur.
Dans la réserve naturelle nationale des gorges de l’Ardèche, chaque année un suivi spécifique est mené (surveillance et observations régulières en période de reproduction, baguage et mesure biométrique de jeunes poussins avant leur envol…) afin de contribuer à mieux appréhender sa biologie, son écologie mais également de s’assurer, toute l’année,  de la présence des deux couples et de leur reproduction en toute quiétude.

Cette année, deux aiglons nés sur le site aval des gorges de l’Ardèche (commune d’Aiguèze), d’environ 40 jours, ont été bagués (LPO Rhône-Alpes et 07, CREPS de Vallon Pont d’Arc, SGGA).

aigle-bonelli

Vautour percnoptère et vautour fauve

Chaque printemps, de retour d’Afrique, le vautour percnoptère élit domicile dans le sud Ardèche et plus particulièrement sur le territoire des gorges de l’Ardèche. Cette année les premiers arrivants ont été observés au début du mois de mars dans la réserve nnaturelle et à la fin mars dans le secteur de la Dent de Rez.

Quatre placettes d’équarrissage naturel, approvisionnées régulièrement par les agents du SGGA et de la LPO contribuent à l’amélioration des ressources alimentaires de cette espèce, en particulier en période de reproduction.

Grâce aux longues heures de suivis et d’observations de terrain réalisées par les agents du SGGA et de la LPO 07 nous avons pu constater la réussite de la reproduction du Vautour percnoptère sur la Dent de Rez, avec un jeune au nid et la formation d’un nouveau couple dans les gorges de l’Ardèche (l’ancien couple n’ayant plus été observé dès la fin avril).

vautour-percnoptere

Quant au vautour fauve, de plus en plus présent sur le territoire du syndicat, vous aurez sans doute l’occasion de le voir planer majestueusement au dessus des Gorges de l’Ardèche… à vos jumelles !

vautour-fauve

Faucon pèlerin

Si l’on doit citer une espèce d’oiseau typique des grandes falaises des gorges de l’Ardèche, le Faucon pèlerin est sûrement le premier qui vient à l’esprit. Trois couples de ce virtuose de la voltige se reproduisent sur la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche.

Cette année le suivi de la reproduction du Pèlerin a permis de mettre en évidence l’envol de 4 jeunes pour deux couples. Le troisième couple n’ayant pas réussi sa reproduction dû au renouvellement d’un des deux partenaires par un individu immature et probablement inexpérimenté.

faucon_pelerin

(documents photographiques Wikipedia Commons)

Le Syndicat de Gestion des Gorges de l'Ardèche, en charge de la gestion de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l'Ardèche, informe qu'il a déposé une plainte contre X pour motif de destruction d'espèce protégée. Ceci fait suite à la découverte par un agent du SGGA du cadavre d'un aigle de Bonelli le 5 avril dernier dans la Réserve.

Cette espèce rare et menacée compte à ce jour 2 couples dans la Réserve Naturelle, sur les 30 couples présents sur le territoire national. Le suivi de ces rapaces fait partie intégrante des missions du SGGA qui à ce titre est partenaire du Plan National d'Action Bonelli, cordonné en Rhône-Alpes par la Ligue de Protection des Oiseaux et la DREAL.

Il est rappelé que l'individu retrouvé mort suite à un tir aux plombs était un oiseau identifié depuis quelques semaines sur le secteur et qu'il n'avait rien à voir avec les 2 couples installés en amont et en aval des Gorges. Ceux-ci sont bel et bien toujours présents sur le territoire, l'un des deux couples ayant d'ailleurs cette année donné naissance à 2 aiglons.

Le SGGA, comme ses partenaires du Plan National d'Action Bonelli, dénonce vivement cet acte qui met à mal tous les moyens humains et financiers engagés de longue date pour cette espèce sur le territoire sud Ardéchois.

bonelli-suivi-charly

par Frédérique Andrieu (CBNMED) et Olivier Peyronel (SGGA) 

Depuis 2011 le conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles a mené dans le cadre d'actions d'animation cofinancées par la DREAL-LR deux campagnes de prospection botanique dans les Gorges de l'Ardèche et plus précisément sur la partie gardoise de ce magnifique canyon. 

L'objectif est d'inventorier un maximum de milieux naturels possible, c'est pour cela qu'une première journée s'est déroulée en canoë au fil de l'eau et une seconde journée à pied entre falaise et forêt.  

Parmi les nombreuses espèces répertoriées certaines sont des espèces rares ou en limite d'aire de répartition. Deux espèces se sont révélées particulièrement intéressantes, le cerfeuil noueux et la pariétaire du Portugal. La première était non seulement méconnue de la réserve, mais n'avait également jamais été signalée dans le Gard.

Après la découverte de la seconde en 2011 dans la partie gardoise, les prospections réalisées par la suite dans le reste de la réserve ont permis de trouver la plante dans le département de l'Ardèche ou elle n'était pas connue !  

Une nouvelle espèce pour le Gard 

Le cerfeuil noueux, Chaerophyllum nodosum (L.) Crantz

cerfeuil-noeux

C'est une espèce de la famille des Apiacées, annuelle, elle mesure entre 20 cm et 1 mètre, sa tige est creuse, striée, épaissie sous les nœuds et entièrement velue. Ses ombelles ont 2 à 3 rayons dressés et rude, les fruits sont oblongue-linéaires d'environ 1 cm de long à poils courbés vers le haut. Elle se retrouve sur des cailloutis ombragés, son aire de répartition en France est limitée aux montagnes du Midi ou elle reste rare. 

Une nouvelle espèce pour l'Ardèche 

La pariétaire du Portugal, Parietaria lusitanica L. 

parietaire-portugal

C'est une petite plante très discrète de la famille des Urticacées, annuelle, elle mesure entre 5 et 20 cm, ses feuilles sont petites (6-10 mm de large) et ovales-arrondies. Les fleurs sont réunies en 3-5 glomérules très petites. Elle pousse principalement dans les baumes ombragés exposées au nord. On peut la confondre avec sa cousine la pariétaire de Judée qui elle est vivace, plus grande et se rencontre principalement sur les rochers ensoleillés. Son aire de répartition est cantonnée à la zone méditerranéenne.   

Crédit photos : O.Peyronel

Informations supplémentaires