Depuis maintenant 1 an, notre territoire est visé par une interdiction de brûlage des déchets verts. Cette décision d’interdiction a été prise pour faire face aux risques de pollution et d’incendie que peuvent engendrer le brûlage des végétaux verts à l’air libre. En effet, brûler 50 kg de déchets verts revient à parcourir plus de 6 000 km en voiture. Au 1er janvier 2016, plus aucune commune du SICTOBA n’aura de dérogation pour le brulage des déchets verts, alors pourquoi ne pas envisager d’autres solutions ?

Suite à la diffusion de cette circulaire d’interdiction, le SICTOBA a décidé d’engager des solutions adaptées à notre territoire. Il est prévu la création de 2 aires de dépôt des déchets verts, en plus des plateformes de Barjac et de Vallon. L’implantation de ces aires est prévue sur les secteurs de Joyeuse et Les Vans. Afin de couvrir au mieux le territoire, 2 placettes de dépôt viendront compléter le dispositif : une sur Saint-Remèze et une sur Valgorge, inaugurée en avril 2015.

Le SICTOBA a choisi de combiner ces structures à un système d’aide à l’achat de broyeurs pour les habitants des communes de la zone de montagne (Retrouvez toutes les modalités d’acceptation et le règlement sur www.sictoba.fr).

  • Pour les particuliers seuls à hauteur de 30 % (participation maximum de 180€)
  • Pour les groupements de particuliers à hauteur de 50% (participation maximum de 750€)


Le tri sélectif : testez vos connaissances !

1. Le point vert signifie que l’emballage est recyclable ?

FAUX Le point vert sur les emballages signifie que le fabricant du produit participe financièrement à la collecte sélective et au recyclage, mais l’emballage n’est pas nécessairement recyclable.

2. Peut-on trier tous les plastiques ?

FAUX Seuls les bouteilles et flacons plastiques se recyclent. Les barquettes de viande, les pots de yaourt, les films plastiques et les sacs plastiques ne font pas pour le moment partie des consignes de tri.

3. Les bouteilles d'huile se recyclent

VRAI Qu'elles soient en verre ou en plastique, elles sont recyclées.

4. Faut-il laver les emballages avant de les trier ?

FAUX Il vous suffit de bien vider les emballages pour les déposer dans les bacs de tri. Pas besoin de les rincer c’est moins d’eau gaspillée.

5. Pas grave si je me trompe de bac, on retrie derrière !

FAUX Dans les centres de tri, les déchets sont effectivement séparés entre recyclables et non recyclables. Mais les erreurs de tri sont réexpédiées en centre d’enfouissement et cela coûte cher à la collectivité. Quand on hésite entre les différents bacs, mieux vaut jeter directement dans le bac de déchets non recyclables. Retrouvez toutes les informations sur le tri sur www.sictoba.fr . Les collecteurs peuvent refuser un bac jaune entier s'ils s'aperçoivent qu'il contient des déchets non recyclables.

6. Le verre se recycle à l’infini ?

VRAI Le verre est le seul matériau d'emballage recyclable à 100% et à l'infini.

7. Je peux mettre dans le bac jaune les petits appareils électroménagers (PAM)

FAUX Les PAM (comme les sèche-cheveux, batteurs électriques…) sont à déposer en déchetteries. Ils seront redirigés vers une plate-forme spécialisée, sur laquelle ils subiront un démantèlement puis une valorisation.

8. Les emballages cartonnés alimentaires de restauration rapide sont recyclables

VRAI Ces déchets sont à déposer dans le bac jaune à partir du moment où il ne reste pas de nourriture à l’intérieur.

9. Même vidés, les aérosols sont dangereux, ils ne sont donc pas recyclables.

FAUX Bien vidés, les aérosols ne présentent aucun problème de sécurité, que ce soit au moment de la collecte ou au centre de tri. De plus, ils se recyclent très bien, alors n’hésitez pas à les déposer dans le bac jaune le plus proche.

10. Tous les papiers sont recyclables

VRAI Tous les papiers et pas seulement les journaux et les magazines. Tous les papiers de notre quotidien se trient et se recyclent ! Bien entendu, les journaux, les magazines, les courriers publicitaires, les prospectus… Mais aussi les enveloppes à fenêtre, les cahiers à spirale, les blocs notes avec leurs agrafes ou encore les livres, les annuaires. Seuls les papiers alimentaires et les papiers photo ne sont pas recyclés.

Collecte des TLC

Depuis avril 2015, le SICTOBA s’est engagé à développer la collecte des textiles, chaussures et linge de maison sur son territoire. Le nombre de bornes de collecte est aujourd’hui de 40. Ce ne sont pas moins de 150 tonnes de textiles qui ont d’ores et déjà été collectées sur l’ensemble de notre territoire, soit une augmentation de par rapport à l’année dernière. Un signe encourageant qui montre que les habitants du Sud Ardèche sont mobilisés dans le tri de leurs déchets.

À déposer dans les conteneurs :

  • Grands vêtements
    (manteaux, robes, pantalons, …)
  • Petits vêtements
    (t-shirts, écharpes, chaussettes, bonnets, …)
  • Linge de maison
    (draps, oreillers, couvertures, …)
  • Chaussures et accessoires
    (sacs, portefeuilles, chaussures, ceintures, …)

Informations supplémentaires