Le Conseil général de l’Ardèche et le SGGA renforcent leur partenariat pour la gestion des espaces naturels

Publication initiale le 5 janvier 2014

Le premier comité de pilotage co-présidé par Laurent Ughetto en tant que représentant de l’Espace Naturel Sensible du Département et Paul Lavie Président du site Natura 2000 Sud Ardèche et Dent de Rez s’est déroulé à Salavas le 02 octobre dernier. Les partenaires rassemblés au sein du comité de pilotage suivront annuellement la mise en œuvre des 2 programmes dans la même instance afin de simplifier les procédures, d’avoir une vision d’ensemble et mutualiser les moyens. Ces deux programmes de préservation de la biodiversité sont en cours depuis de nombreuses années ; l’enjeu est aujourd’hui d’améliorer encore la cohérence des actions et d’articuler au mieux les financements mobilisables.

Les actions se verront renforcées sur le site des gorges de l’Ardèche grâce à ce rapprochement et à la rédaction d’un document unique de gestion (DOCUG) qui sera le document de référence tant sur les enjeux environnementaux que socio-économiques.

Lors de la réunion, les diagnostics écologiques et socio-économiques ont été validés par les participants. Plus d’une trentaine de personnes représentant des propriétaires, des associations de protection de la nature, de l’agriculture, des fédérations de chasse… étaient présentes. Charlotte Meunier, animatrice du site Natura 2000 au Syndicat de gestion des gorges de l’Ardèche, assure la rédaction du document. Ce sont maintenant les fiches actions qui doivent être finalisées avant la validation finale du document unique de gestion.

En parallèle de la rédaction du document unique de gestion, les nombreuses actions se poursuivent sur le site Natura 2000 : le suivi et la surveillance des deux couples d’aigle de Bonelli réalisé par l’équipe du SGGA et celle de la LPO se sont bien déroulés cette année, deux aiglons ont pris leur envol dans les gorges. La jeune femelle trouvée morte au printemps était à la recherche d’un territoire, l’autopsie confirme sa mort liée à un tir au plomb. Des procédures juridiques sont en cours concernant cette espèce protégée au niveau national et européen.

L’arrivée d’un deuxième couple de vautour percnoptère sur le site Natura 2000 confirme l’efficacité des mesures prises en faveur de cette espèce depuis plus de 10 ans. Par contre le suivi des colonies de chauves-souris a témoigné d’une très mauvaise année pour ces espèces qui ont souffert du printemps très pluvieux. Quasiment aucun jeune n’a été observé ce qui fragilise grandement les populations. Les femelles mettent bas un seul petit par an. Cette année sera donc blanche pour la descendance des chauves-souris des Gorges.

Commentaires fermés.